Vegetarismeinfo

Un site utilisant unblog.fr

Les différentes réalités du végétarisme

Classé dans : Végétarisme — 1 septembre 2012 @ 19 h 56 min

Sous l’appellation « végétarien » peuvent se glisser plusieurs profils bien différents. Tout d’abord, ne serait-ce qu’au niveau des raisons qui poussent à devenir végétarien : aussi surprenant que cela puisse paraître, certain végétariens ne se préoccupent pas vraiment de la cause animale, étant devenus végétariens principalement pour des raisons de santé par exemple.

Mais outre les différences de motivation de départ, il y a aussi des différences au niveau du type même de végétarisme.

L’ovo-lacto-végétarisme : C’est la forme de végétarisme la plus courante. On exclut la chaire animale de son alimentation (viande, poissons, crustacés etc), mais on autorise les produits dits « indirects », c’est à dire provenant d’un animal tels que les produits laitiers, les oeufs ou encore le miel.

Le lacto-végétarisme : idem que précédemment sauf qu’on exclut les oeufs.

L’ovo-végétarisme : pareil que le végétarisme sauf que les produits laitiers sont exclus.

Le végétalisme : on appelle aussi le végétalisme « végétarisme strict ». En effet, les végétaliens n’acceptent aucun produits provenant d’un animal, même indirectement comme pour les produits laitiers et les oeufs.

Et bien entendu, vous l’aurez compris, les personnes qui mangent du poisson ne sont pas des végétariens (alors petit message personnel aux restaurateurs : arrêtez de proposer du poisson aux végétariens, jusqu’à preuve du contraire, le poisson, excepté la friture de Noël ou Pâques, n’est ni un fruit, ni un légume, ni une céréale mais bel et bien un animal).

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Isabellule |
Animateur2011 |
Collegederosso1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anorexiemutilationsboulimie
| Optimiz
| GAMARDIM